Pastoralisme et biodiversité

La notion de pastoralisme est étroitement liée à la nature, aux hommes et aux animaux. Il est donc rare de parler de cette notion sans aborder le concept de la biodiversité. Dans cet article, nous vous détaillons l’essentiel à savoir sur ces deux concepts. Lisez-le !

Pour définir la notion de pastoralisme, on se réfère aux différents mécanismes qui concourent à gérer de manière durable, les animaux domestiques et ceux sauvages. En effet, le pastoralisme s’est étendu du monde rural pour le monde moderne grâce aux déplacements des populations paysannes et à l’industrialisation agricole. En d’autres termes, cette notion de pastoralisme repose sur la relation que les éleveurs entretiennent avec leurs troupeaux et les milieux qu’ils exploitent pour le pâturage.

Qu’est-ce que la biodiversité ?

Ce mot renferme deux notions. La première, « bio » est relative à l’agriculture naturelle. La seconde, « diversité » est relative à la vie. En d’autres termes, ce concept parle des espèces vivantes sur la terre. En effet, il aborde les diverses interactions que toutes les espèces (animales, végétales et humaines) vivantes sur la terre entretiennent entre elles. Enfin, ce concept est essentiel pour l’évolution des écosystèmes de la terre.

Quelle est la relation entre le pastoralisme et la biodiversité ?

En parlant de rapport entre le pastoralisme et la biodiversité, il faut noter que les activités pastorales concourent à la protection et à la préservation de la biodiversité. Dans un contexte environnemental et social, ces deux notions sont en lien direct même si de nos jours, le pastoralisme est progressivement en cours de disparition. Enfin, il est indispensable de maintenir le pastoralisme pour éviter les modifications liées aux conditions environnementales.